Pourquoi j’ai Mal à la Tête?

Bon nombre d’entre vous ont déjà expérimenté le mal de tête à une intensité plus ou moins importante. C’est parfois supportable et parfois suffisamment invalidant pour consulter votre médecin. Alors qu’est- ce que ce mal de tête et à quoi est-il dû?

La tête c’est quoi?

La tête est l’ensemble de votre cerveau et de son enveloppe protectrice, le crâne, ainsi que le visage.

Au niveau du cerveau

Ce dernier est composé de:

  • Substance grise
  • Substance blanche, avec tous les réseaux neuronaux
  • Ventricules, cavités remplies de liquide
  • Vaisseaux sanguins, des artères et des veines, pour irriguer votre cerveau et lui apporter entre autre l’oxygène et les nutriments dont il a besoin pour fonctionner.

En ce qui concerne le visage

Ce dernier est composé de beaucoup d’éléments:

  • Les os:
  • 4 types de sinus: on distingue les sinus maxillaires, les plus connus, mais il y a également les sinus frontaux, les sinus ethmoïdaux, le sinus sphénoïdal.
  • Les yeux: situés dans les cavités osseuse appelées orbites, ils sont composés d’un grand nombre d’éléments permettant la réception d’une image et sa transmission.
  • Les oreilles: on distingue l’oreille externe avec le pavillon de l’oreille et le CAE (conduit auditif externe). L’oreille moyenne avec les osselets, permettant la transmission du son juste derrière le tympan, petite membrane à la fin du CAE. Et enfin, l’oreille interne avec la cochlée et le vestibule, chacun ayant un rôle particulier. La cochlée permet une transmission de l’information sonore jusqu’au cerveau. Quant au vestibule, il permet une évaluation en 3 dimensions dans l’espace, et est donc le principal centre de l’équilibre avec le cervelet au niveau cérébral.
  • Vos dents: au nombre de 32 chez un adulte, elle peuvent être responsables de douleurs locales ou de douleurs projetées, entre autre le mal de tête.
  • Les nerfs: ils sortent du tronc cérébral, situé sous le cerveau et juste avant la moelle épinière. Le nerf facial est responsable de l’innervation du visage (nerf V).
  • Un réseau sanguin artériel et veineux bien sûr: le visage et la tête sont vascularisés par le réseau carotidien. Les carotides sont de grosses artères qui partent du cou et qui se divisent ensuite pour irriguer le visage et le cerveau. Le réseau veineux qui revient au coeur se fait par les jugulaires.

Quelle est le type de douleur?

Il existe différents types de douleur et en fonction de votre douleur, de la localisation et de ses caractéristiques, celle-ci permettra de s’orienter vers telle ou telle cause.

La douleur peut être:

  • Aigüe: la douleur survient de manière épisodique pendant un certain temps puis disparaît après avoir été traitée.
  • Chronique: par définition, une douleur chronique est présente depuis plus de 3 mois
  • De survenue brutale: la douleur inhabituelle survient d’un coup
  • D’apparition progressive: la douleur apparaît petit à petit et s’installe progressivement
  • Par crises: la douleur part et revient et évolue par pics
  • Permanente: le fond douloureux est toujours présent
  • Mécanique: la douleur mécanique est déclenchée par un mouvement; en l’absence de mobilisation, la douleur n’est pas présente
  • Inflammatoire: la douleur est présente au repos et peut parfois réveiller la nuit
  • Pulsatile: vous sentez votre pouls battre
  • Selon un certain rythme : la douleur apparaît à des moments réguliers, par exemple tous les mois, tous les soirs…
  • Déclenchée par un facteur déclenchant: la douleur peut être systématiquement déclenché lors d’un mouvement, ou une position, ou par un facteur extérieur… (par exemple, en s’allongeant, ou un effleurement de la peau, ou un facteur hormonal….)
  • Soulagée par certains médicaments contre la douleur ou résistante
  • Projetée: elle peut être parfois projetée, c’est-à-dire que la douleur à la tête n’a pas son origine au même endroit. par exemple une cause cervicale peut donner des maux de tête

test-migraine-atroce-medicament-contre-le-mal-de-tete-migraine-avec-fievre-maux-de-tete-huile-essentielle-cephalee-de-tension-nerveuse-maux-de-tete-homeopathie-douleur-vive-et-breve-tete

Les différentes causes de mal de tête

Parmi les différents maux de tête, on distingue plusieurs trois catégories de maux de tête

Le mal de tête primaire

C’est-à-dire qu’il n’y a pas de maladie ni de lésion sous-jacente. Les neurones de la douleur sont activés et sont responsables de la sensation de douleur. Les examens complémentaires sont normaux.

Le mal de tête secondaire

Dans ce cas, le mal de tête est un symptôme lié à une maladie, qui peut être objectivée par des examens complémentaires. La pathologie peut être d’origine neurologique, ophtalmologiques, ORL ou autre…

Un mal de tête lié à des pathologies des nerfs

L’atteinte d’un nerf par compression par exemple peut entraîner des douleurs spécifiques avec des décharges électriques, des fourmillements dans une zone particulière.

Différents signes pourront orienter vers un diagnostic

Voici une liste non exhaustive des différents signes qui peuvent orienter votre médecin sur l’origine de votre mal de tête: l’âge, une perte de poids, d’appétit, une fatigue, la notion d’un maladie cancéreuse connue, une aggravation en position allongée, une douleur cervicale, un début brutal ou non, la présence de diabète, hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie, de la température, une infection au VIH connue, une perte de connaissance, une ponction lombaire récente, une grossesse en cours, la notion d’un traumatisme crânien ou cervical, des vomissements, la lumière qui gêne, la prise de substances illicites ou médicaments, la présence de signes neurologiques (vous sentez moins votre bras, votre visage ou votre jambe, vous avez moins de force musculaire, vous avez des difficultés à parler, vous voyez double….), une baisse d’acuité visuelle ou du champ visuel, un oeil rouge, l’apparition de boutons sur le visage, une prise de contraceptif avec des oestrogènes, un chauffage défectueux….

Les diagnostics possibles

Le mal de tête dit primaire

  • La migraine, elle représente environ 15% des maux de tête. Elle est souvent d’un seul côté, pulsatile, avec la lumière et/ou le bruit qui gênent, associée à des nausées ou vomissements et dure de 4 à 72 heures. Le paracétamol est rarement efficace dans ces cas-là.
  • L’algie vasculaire de la face: elle se caractérise par des douleurs intenses du visage (région de l’oeil souvent), d’un seul côté, avec plusieurs crises par jour, touchant plutôt les hommes.Souvent sont associés du même côté un oeil un peu rouge, larmoyant, la paupière supérieure abaissée et le nez qui coule.
  • La céphalée de tension: c’est un mal de tête qui ne correspond à aucun autre diagnostic, avec tous les examens complémentaires normaux, et souvent associé à un contexte de stress ou d’anxiété.

Le mal de tête secondaire à

  • Un TC (traumatisme crânien): hématome cérébral, une hypertension intracrânienne
  • Un traumatisme au niveau du cou: dissection de la carotide chez le sujet jeune, qui peut parfois être déclenchée par une manipulation cervicale… (mal de tête brutal d’un seul côté, mal au cou, et asymétrie au niveau des yeux)
  • Une maladie vasculaire, liée aux vaisseaux (artères ou veines): une hypertension artérielle, un accident vasculaire cérébral, une hémorragie méningée liée à une rupture d’anévrisme, une thrombophlébite cérébrale, une atteinte inflammatoire (maladie de Horton)…
  • Des maladies intracrâniennes non liée aux vaisseaux: une tumeur, bénigne ou cancéreuse, une toxoplasmose cérébrale dans un contexte de VIH, une hydrocéphalie… avec des signes d’hypertension intracrânienne.
  • Une infection: si température, il est important d’éliminer la méningite, véritable urgence. (mal de tête, température, lumière qui gêne, vomissements et raideur méningée). Sinon, toute infection virale avec température, tel un syndrome grippal, peut donner des maux de tête importants…
  • Les autres maladies: des yeux, de la sphère ORL (sinus, dents, bouche, oreille externe ou interne), ou de la colonne cervicale (arthrose cervicale, des contractions musculaires au niveau du cou…) peuvent être responsables de maux de tête.
  • La prise de médicaments ou de substances autres: il est toujours important de vérifier si les douleurs ne sont liées à des effets secondaires de substances chimiques. (drogues, médicaments, exposition professionnelle à des substances toxiques…)
  • Autre: un chauffage défectueux doit toujours orienté vers une intoxication au monoxyde de carbone (CO)

Le mal de tête lié au nerf

Les névralgies peuvent donner des maux de tête, par exemple la névralgie du trijumeau au niveau de la face. Les névralgies sont caractérisées par des douleurs à types de décharges électriques assez invalidantes et parfois difficiles à soulager, avec des fourmillements dans une zone bien particulière.

maux-de-tete-au-reveil-liste-des-medicaments-pour-maux-de-tete-medicaments-maux-de-tete-sans-ordonnance-liste-medicaments-mal-de-tete-medicament-mal-de-tete-doliprane-medicaments-pour-maux-de-tete-sans-paracetamol-medicaments-pour-fievre-et-maux-de-tete-medicaments-mal-de-tete-ibuprofene

Que faire si j’ai mal à la tête?

Si votre mal de tête est connu et habituel, prenez votre traitement habituel selon les recommandations de votre médecin.

Si votre mal de tête est inhabituel, ou associé à des symptômes, prenez en première intention du paracétamol seul si vous n’avez aucun traitement et consultez votre médecin. En cas de traitement habituel inefficace, contactez votre médecin pour avoir la conduite à tenir pour vous soulager.

Quand aller voir le médecin?

Le mal de tête urgent

Vous devez consultez de manière urgente, afin de réaliser des examens complémentaires immédiats, si:

  • Votre mal de tête est récent (de moins de 7 jours) et inhabituel
  • La survenue est brutale (hémorragie méningée)
  • Vous avez de la température et des vomissements associés à la lumière qui vous gêne (méningite) ou si le mal de tête, plutôt matinal, est déclenché en position allongée et par la toux avec parfois une confusion (hypertension intracrânienne, hydrocéphalie, thrombose)
  • Votre mal de tête est associé à des signes neurologiques, comme la baisse de force musculaire, la modification du toucher sur un membre, un trouble de la parole ou de la vision (AVC, tumeurs)
  • S’il y a une notion de traumatisme cérébral ou cervical
  • Vous êtes enceinte avec un mal de tête inhabituel

Le mal de tête moins urgent

Consultez de manière rapide si

  • Il y a un réveil nocturne et que votre mal de tête est résistant aux médicaments
  • Votre traitement habituel est inefficace

En résumé:

Tout mal de tête brutal et inhabituel doit être pris en charge en urgence

Tout mal de tête avec température (sauf diagnostic évident comme un syndrome grippal par exemple) doit être pris en charge en urgence également

Apprendre à décoder son mal de tête

En dehors des causes graves, urgentes et secondaires, il est toujours important dans les contextes de migraines et céphalées de tension de se poser la question de l’origine psychologique de votre mal de tête. Cela pourra vous aider à mieux le comprendre et à éviter des escalades thérapeutiques, où il est parfois difficile de revenir en arrière. Apprendre à écouter son corps et à interpréter ses symptômes vous permettra de réfléchir sur vous-même. Cette introspection sera bénéfique pour votre santé à court moyen et long terme. N’oubliez pas que votre corps pour chaque évènement symptomatique, vous envoie un message, qui révèle souvent un signe d’alarme. C’est à chacun et chacune d’entre vous de découvrir en lien avec votre histoire sa signification. Une fois comprise et digérée, vous pourrez vous libérer de ce symptôme. Patience et travail personnel vous seront indispensables mais tellement bénéfiques!