l’EMDR: qu’est-ce que c’est?

L’EMDR correspond à l’acronyme Eye Movement Desensitization and Reprocessing. Découverte de manière fortuite par une américaine en rémission de cancer, elle s’aperçoit que des mouvements oculaires spontanés involontaires se déclenchent lorsqu’elle a des pensées négatives ou stressantes. De plus, elle remarque surtout que ces mouvements oculaires diminuent le stress dont elle est victime. Après quelques expérimentations, elle finit par publier les résultats de ses études. Ces dernières mettent en évidence une efficacité de l’EMDR pour les troubles psychosomatiques. Ces résultats seront par la suite confirmés par des études scientifiques solides. En effet, le monde médical s’est fortement intéressé à cette nouvelle technique thérapeutique. L’EMDR est actuellement une thérapie reconnue d’une manière officielle entre autre par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour les états de stress post traumatique (ESPT). Cette Thérapie EMDR s’est développé ensuite en France et a été beaucoup relayée par le Dr Servan-Schreiber.

Description cérébrale lors d’un traumatisme

En temps normal, notre cerveau a la capacité de digérer des expériences négatives, que ce soit au niveau psychique, émotionnel et mnésique. En terme simple, le cerveau a la capacité de cicatriser des évènements négatifs: c’est le traitement adaptatif de l’information. Il aboutit à une résolution adaptative. Cela entraîne la formation ou la consolidation de réseaux neuronaux au niveau de la mémoire, associés aux émotions et au vécu des évènements.

Mais lors de traumatismes graves et brutaux, ce mécanisme est bloqué. L’ensemble des informations concernant ce traumatisme ne sont pas traitées. Ces informations peuvent être cognitives, émotionnelles et même sensorielles. Elles « errent »  au niveau cérébral et sont donc facilement réactivées lors d’un nouvel évènement qui peut entrer en résonance avec le traumatisme ancien. Cela entraîne des réponses émotionnelles, comportementales toujours sur un schéma identique, qui explique ce que nous sommes dans le moment présent.

Donc des traumatismes anciens non traités (non digérés) seraient à l’origine de nos troubles actuels, de nos difficultés parfois psychiques, émotionnelles ou comportementales face à certains évènements.

L’EMDR permettrait de réactiver le traumatisme non digéré, et de redéclencher notre capacité à traiter de manière adaptative ce traumatisme.

La pratique de la thérapie EMDR

Entretien

Après un entretien avec son patient, le praticien évalue si ce dernier est capable de faire face à la venue de nouveau du traumatisme (état de stress). Tout est basé comme dans toute relation thérapeutique sur une relation de confiance. D’un commun accord, un souvenir traumatique est identifié avec ses répercussions présentes et sera donc la cible du traitement. Le patient est totalement acteur dans sa prise en charge. Il communique en temps réel ses pensées « négatives » en lien avec son traumatisme. Puis il remplacera progressivement cela par une pensée positive contraire.

Désensibilisation

Le patient se concentre sur son vécu traumatique (pensée, image..) et suit en même temps les doigts du thérapeute qui fait des mouvements de gauche à droite. Cela entraine chez le patient des mouvements oculaires (mouvement des yeux) rapides pendant environ 20 sec. (Une des explications du mécanisme de l’EMDR serait lié à une corrélation des mouvements oculaires aux mêmes mouvements lors du sommeil paradoxal). C’est la stimulation bilatérale alternée. Cela déclenche le traitement adaptatif de l’information: le patient, concentré sur son traumatisme ancien, va progressivement le digérer. Le praticien répète plusieurs séries de stimulations en évaluant entre chaque à quel stade de la digestion le patient se trouve. Puis progressivement, le patient va perdre la charge négative associé au traumatisme ancien, qu’il a remplacé par une charge positive: la désensibilisation est terminée.

emdr-etat-de-stress-post-traumatique-anxiete-angoisse-depression-emdr-depression-chronique-emdr-effet-rebond-stress-post-traumatique-guerison

Consolidation

Cette phase sera consolidée ensuite par des nouveaux mouvements oculaires pour associer définitivement la charge cognitive positive au traumatisme ancien.
Et enfin, le praticien vérifiera qu’il n’y a plus de sensations négatives qui persistent lorsque le patient se remémore son traumatisme tout en réalisant un scan corporel. Si c’est le cas, de nouvelles stimulations seront faites pour éliminer définitivement ces résidus négatifs.
La séance se termine avec des nouveaux mouvements oculaires mais en se concentrant sur le présent.

Pour quelles pathologies faire de l’EMDR?

Cette psychothérapie a prouvé son efficacité dans les situations suivantes:

  • État de stress post traumatique principalement
  • Phobies
  • Anxiété généralisée (troubles anxieux)
  • Dépression
  • Douleur chronique
  • Les attaques de paniques, des résultats mitigés.

La reconnaissance scientifique

La science a reconnu grâce aux résultats des différentes études réalisées l’efficacité de l’EMDR.
La Haute Autorité De Santé (HAS) considère l’EMDR comme une thérapie de référence pour les états de stress post traumatiques.
De même pour l’OMS, qui a reconnu cela en 2013.

Les études faites sur les mouvements oculaires ont démontré qu’ils entrainaient une réaction de détente chez le patient, avec une diminution de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et une stimulation du système parasympathique.

Il existe actuellement suffisamment d’études pour démontrer l’efficacité de l’EMDR. Par contre pour expliquer réellement le mécanisme de cette thérapie, les études et travaux sont toujours en cours pour consolider les hypothèses existantes.

Les thérapeutes effectuant cette thérapie sont des psychologues ou psychothérapeutes, ou des médecins (psychiatre ou tout médecin ayant reçu une formation reconnue).

Conclusion

L’EMDR a connu une explosion grandissante ces dernières décennies. elle fait actuellement partie des pratiques courantes en terme de soins psychologiques, principalement pour les états de stress post traumatiques. Mais elle se développe progressivement pour d’autres pathologies avec des résultats prometteurs. Elle est devenue un atout important dans la prise en charge psychologique des patients et peut vous libérer de vos anciens traumatismes. Donc si vous avez été victime d’un traumatisme quel qu’il soit, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant ou à vous orienter directement vers un thérapeute formé à l’EMDR. Pour rechercher les thérapeutes, vous pouvez trouver une liste officielle sur ce site. Et parallèlement à cette technique, n’oubliez pas d’autres approches, tel que la méditation pour soulager votre anxiété par exemple. Consultez notre blog pour voir les différents articles en lien.