symptomes-de-la-maladie-hypertension-arterielle-et-covid-hypertension-arterielle-causes-diagnostic-hypertension-arterielle-et-foie-hypertension-arterielle-essentielle-hypertension-risques

Que faire devant une Découverte d’Hypertension Artérielle?

Il n’est pas rare de découvrir actuellement de l’hypertension artérielle lors d’une consultation. Elle a tendance à se développer plutôt avec l’âge et elle peut être liée à différents facteurs. C’est la première maladie chronique dans le monde et elle fait partie de l’ensemble des facteurs de risque cardiovasculaires, comme le tabagisme, le surpoids, l’hypercholestérolémie, le diabète… Certains patients sont des hypertendus qui s’ignorent… pour 20% d’entre vous. Et il n’est pas toujours facile de la traiter et d’atteindre les objectifs de tension. Ceci étant, traiter l’hypertension artérielle est indispensable, car cela permet d’augmenter votre espérance de vie. En effet, un certain nombre d’études ont démontré que retrouver une tension normale réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus, d’insuffisance cardiaque, de démence et retardait le développement de l’insuffisance rénale.

Mais qu’est-ce que l’hypertension artérielle exactement? A partir de quand parle-t-on d’hypertension, comment la mesurer, quel médecin consulter, quel traitement est recommandé, quelle alimentation avoir, quelles en sont les causes…..? Bon nombre de questions auxquelles nous allons répondre pour que vous puissiez voir clair dans cette fameuse hypertension.

Qu’est-ce que la tension?

Avant de parler et de définir l’hypertension, voyons ce qu’est dans un premier temps la tension artérielle.

C’est tout simplement la pression qu’exerce le sang sur la paroi des artères (vaisseaux qui amènent le sang aux organes). En effet, le coeur éjecte le sang avec une certaine force pour atteindre les organes. Il faut une pression minimum pour pouvoir atteindre les organes périphériques afin de leur amener l’oxygène dont ils ont besoin. On distingue la pression lorsque le coeur éjecte le sang (tension artérielle systolique: c’est la pression haute) et la pression résiduelle lorsque le coeur est dans sa « période de repos » ou relâché (tension artérielle diastolique: c’est la pression basse ou résiduelle).

Elle se mesure avec un tensiomètre: ce dernier peut être électronique ou manuel. Elle s’exprime en mm de Hg (mm de mercure), par exemple 130/70: la tension systolique est de 130 mm de Hg et la tension diastolique de 70 mm de Hg.

La tension artérielle augmente naturellement avec l’âge et donc même des personnes âgées en bonne santé peuvent avoir une tension un peu haute. Rien d’étonnant donc que l’on découvre de l’hypertension à partir d’un certain âge.

 

L’hypertension artérielle: quelles valeurs?

On parle d’hypertension artérielle lorsque la tension mesurée en cabinet est > ou = à 140/90 mm de Hg. Lorsque que l’on découvre des chiffres élevés comme cela en cabinet, elle est recontrôlée après un temps de repos en position allongée. Elle est généralement prise aux deux bras la première fois pour vérifier qu’elle soit bien symétrique. Lorsque les chiffres élevés de tension sont confirmés en cabinet, on confirme qu’il y a bien une hypertension en réalisant une automesure tensionnelle par le patient lui-même à la maison. En effet, il n’est pas rare d’avoir une pression élevée au cabinet liée au stress et d’avoir une tension strictement normale à la maison.  Donc l’automesure tensionnelle est indispensable pour confirmer que l’hypertension est bien réelle et constante dans les conditions du quotidien pour le patient.

L’hypertension artérielle est rarement traitée d’emblée en cas de découverte au cabinet, sauf en cas d’urgence hypertensive (non traitée dans cet article). Il existe quelques situations d’urgence avec des chiffres élevés de tension, qui nécessitent la mise en place immédiate d’un traitement. Mais nous resterons ici dans les cas les plus courants et nous n’aborderons donc pas les cas rares d’urgence hypertensive, l’hypertension pendant la grossesse, l’hypertension chez les jeunes, les hypertensions secondaires ou encore les hypertensions résistantes.

Comment mesurer la tension chez soi?

Il existe deux manières d’évaluer la tension artérielle à la maison: soit de manière autonome par le patient, qui s’autogère dans ce dépistage: c’est l‘automesure tensionnelle. Soit à l’aide d’une MAPA (Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle): généralement prescrite par le cardiologue, le tensiomètre est posé en continu pendant 24h avec un boitier qui enregistre toutes les données.

L’automesure Tensionnelle

L’automesure tensionnelle se fait donc à la maison par le patient lui-même pendant 3 jours de suite en prenant sa tension 3 fois le matin et 3 fois le soir avec quelques minutes d’intervalle entre chaque prise.

Voici les règles à connaître pour votre automesure tensionnelle:

  • Prendre votre tension pendant 3 jours de suite, 3 fois le matin au lever (avant le petit-déjeuner et avant toute prise de médicaments) et 3 fois le soir
  • Avec un appareil validé: voir liste des appareils validés par l’ANSM et si possible vérifié et validé par votre médecin traitant pour être sûr qu’il soit fiable en terme de mesures
  • Plutôt avec un brassard huméral, c’est-à-dire en haut du bras (pour plus de fiabilité) et non au poignet. Installez-le dans le bon sens, sur le bras gauche (sauf contre-indication, par exemple dans les cancers du sein opéré avec curage axillaire) et à la bonne distance  par rapport au pli du coude (environ 2,5 cm au-dessus)
  • Ne pas prendre la tension par dessus vos habits…
  • Attendre 5 minutes en position allongée, au repos, avant de commencer la première mesure
  • La prise de tension doit toujours se faire à la hauteur du coeur:
  • En position allongée, avec un brassard huméral, votre bras sera allongé.
  • En position allongée avec un tensiomètre au poignet, votre poignet sera mis à la hauteur de votre coeur, donc sur votre thorax avec le bras plié
  • Si vous êtes en position demi-assise, l’avant-bras sera posé sur la table en face de vous
  • Lors de la prise de tension, ne bougez pas votre bras
  • Noter chaque résultat sur une feuille dédiée: téléchargez ici votre Relevé de Tension Artérielle
  • Faire la moyenne des chiffres de tension artérielle systolique (additionnez tous les chiffres du « haut » et divisez par 18) et des chiffres de tension artérielle diastolique (additionnez tous les chiffres du « bas » et divisez par 18)

 

Le diagnostic d’hypertension est posé lorsque les chiffres de votre automesure tensionnelle sont > ou = à 135/85 mm de Hg. Dans ce cas, il est important de prendre rendez-vous avec votre médecin traitant pour mettre les choses en place et vous informer de la conduite à tenir.

Dans le cas où votre automesure tensionnelle est normale, c’est que vous présentez une hypertension uniquement en cabinet lié à un facteur de stress. C’est ce que l’on appelle « l’Hypertension Blouse Blanche« , lié au fait que vous êtes impressionné par les blouses blanches du personnel médical! Rien de plus et rien de grave…

La MAPA

Par ailleurs, il est possible de réaliser également à la place de cette automesure tensionnelle une MAPA: cette Mesure Ambulatoire de la Pression Artérielle, appelée aussi holter tensionnel, permet d’enregistrer en continu pendant 24h la tension et la fréquence cardiaque. L’enregistrement est automatique et se fait régulièrement au cours des 24h. Cet examen est généralement prescrit par le cardiologue et a certains avantages par rapport à l’automesure tensionnelle.

En effet, la MAPA permet de mettre en évidence des variations de tension que l’automesure ne peut pas détecter et permet également de détecter des hypertension asymptomatiques. Le patient peut faire des pics d’hypertension sans aucun symptômes. Par contre, c’est moins simple à mettre en place: le patient doit se déplacer pour mettre en place l’équipement, le ramener au bout de 24h et attendre la lecture par le cardiologue afin d’avoir les résultats.

Donc généralement, une automesure tensionnelle est réalisée dans un premier temps lorsqu’elle est possible à mettre en place. Et si nécessaire, une MAPA sera réalisée en deuxième intention.

Quel médecin consulter?

Si lors d’un dépistage ou lors d’une consultation, un professionnel de santé vous a découvert des chiffres de tension un peu élevés, il est recommandé de consulter votre médecin traitant. Ce dernier confirmera ou non ces chiffres et vous demandera une automesure tensionnelle à la maison pour confirmer cette hypertension.

Si vous pouvez, afin de gagner du temps, vous pouvez déjà réaliser par vous-même une automesure et consulter votre médecin traitant avec les résultats.

Votre médecin généraliste est le premier relai en terme de soins primaires si vous avez une hypertension. Après confirmation, des examens complémentaires seront réalisés afin de faire un bilan initial complet (examens sanguins, urinaires et un électrocardiogramme). Dans un deuxième temps, en fonction de différents facteurs, il pourra vous orienter vers un cardiologue pour faire un bilan plus approfondi.

Quels sont les symptômes possibles de l’hypertension artérielle?

Il n’est pas rare de n’avoir aucun symptôme. La découverte de l’hypertension peut se faire de manière fortuite au cabinet par votre médecin traitant ou par tout professionnel de santé.

Mais parfois, l’hypertension peut être responsable d’un certain nombre de symptômes:

  • Maux de tête: les céphalées sont un signe fréquent en cas d’hypertension
  • Vertiges
  • Bourdonnements d’oreilles
  • Troubles de la vision
  • Saignement de nez
  • Fourmillements
  • Palpitations

 

La présence de certains symptômes comme une douleur dans la poitrine, des difficultés respiratoires, une confusion, une somnolence, des vomissements, des maux de tête très intenses, un déficit neurologique (baisse de force musculaire dans un membre par exemple), une fatigue très importante inhabituelle…. peuvent faire évoquer une crise hypertensive dont la prise en charge est urgente. C’est une complication peu fréquente, mais sachez que la présence d’un de ces symptômes doit déclencher immédiatement une consultation en urgence.

Quel traitement et quelle alimentation pour l’hypertension?

Lorsque votre hypertension artérielle est confirmée et validée par votre médecin traitant après automesure tensionnelle, voici les éléments importants à connaître pour prendre en charge votre hypertension.

Tout d’abord, chaque prise en charge sera adaptée pour chaque patient en fonction de lui et de ses chiffres tensionnels. Mais d’un point de vue général, tout d’abord, il est recommandé de pratiquer les règles hygiéno-diététiques (RHD). Parfois elles suffisent à réguler et normaliser la tension. En cas d’échec, un traitement médicamenteux par anti-hypertenseurs sera mis en place.

Les règles hygiéno-diététiques (RHD)

Ces règles sont valables pour tous les facteurs de risque cardio-vasculaires dont fait partie l’hypertension. Ces facteurs de risque (diabète, surpoids, hypercholestérolémie..) augmentent le risque cardiovasculaire lorsqu’ils se cumulent. Plus vous avez un risque cardiovasculaire élevé, plus vous êtes à risque de faire un infarctus ou un accident vasculaire cérébral par exemple.

Donc l’objectif est de diminuer votre risque cardiovasculaire. Pour cela, voici les principales règles à adopter:

  • Une meilleure alimentation en terme quantitatif et qualitatif: donc manger moins et mieux. Cela implique de diminuer le sucre et les matières grasses, privilégier les fruits et légumes, limiter les consommations d’alcool, arrêter le grignotage, éviter les plats touts préparés….
  • Diminuer de manière drastique le sel: nous mangeons beaucoup trop salé!
  • Pratiquer une activité physique régulière: le sport fait partie intégrante du traitement de l’hypertension. Votre médecin peut prescrire une APA (Activité Physique Adaptée) et certains clubs de sport proposent du sport santé avec parfois des éducateurs spécialisés, dont la prise en charge peut parfois être faite par votre mutuelle. Différents sports sont possible et en premier la marche. Une bonne marche de 45 min 3 fois par semaine permettra déjà de diminuer votre risque cardiovasculaire.
  • Diminuer votre poids: si vous diminuer votre poids, votre tension baissera également

Que ce soit pour l’hypertension, le diabète, l’hypercholestérolémie ou l’obésité, les règles hygiéno-diététiques sont les mêmes et indispensables. C’est la première chose à mettre en place. Et cela peut suffire à réguler votre tension et vous éviter un traitement au long cours (pour ne pas dire à vie).

Les traitements anti-hypertenseurs

Si les règles ci-dessus sont inefficaces ou insuffisantes, un traitement anti-hypertenseur sera mis en place. Encore une fois, chaque situation est différente. Un patient avec 150/87 de tension par exemple pourra commencer par les RHD et prendre le temps de voir l’évolution de sa tension. Un patient avec 175/95 de tension et des symptômes importants aura probablement un traitement d’emblée. C’est une évaluation au cas par cas faite par votre médecin traitant. Mais généralement lorsque c’est possible, on commence toujours par les RHD avant d’en arriver au traitement médicamenteux.

Les médicaments pour la tension sont très nombreux avec différentes classes qui agissent à différents niveaux. Votre médecin vous prescrira celui qui est recommandé en première intention en l’absence de contre-indications. Encore une fois, c’est au cas par cas en fonction de vos pathologies, de vos antécédents….. C’est pour cela que vous n’avez pas tous les mêmes traitements!

Voici les 5 classes d’antihypertenseurs ayant démontré leur efficacité en morbi-mortalité dans la prise en charge de l’Hypertension artérielle essentielle non compliquée:

  • Diurétiques thiazidiques
  • Bétabloquants
  • Antagonistes de l’angiotensine II (ARAII)
  • Inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC)
  • Inhibiteurs calciques (ICa)

Trois d’entre elles sont prioritaires lors de l’instauration d’un traitement, car elles permettent d’optimiser le bénéfice net attendu du traitement de l’hypertension: ce sont les Diurétiques, les IEC et les ICa.

Ces traitements présentent des contre-indications et votre médecin choisira la molécule la plus adaptée pour vous en fonction de votre profil. Ces médicaments ont aussi parfois des effets secondaires, raison pour laquelle, il est important de commencer avec une petite dose et d’évaluer votre tolérance au traitement en lien avec l’efficacité de ce dernier.

 

Après la mise en place du traitement

Lorsqu’un traitement anti-hypertenseur est prescrit, une nouvelle automesure tensionnelle sera faite sous traitement afin de vérifier que ce dernier est efficace et suffisant.

A noter que c’est au traitement au long cours et qu’il est important de le faire renouveler régulièrement par votre médecin traitant lorsque vous n’en avez plus. En effet, une étude a permis de mettre en évidence que 28% des patients adultes nouvellement traités ne renouvellent pas la primo-prescription dans les 12 mois suivants. De plus, 35% des patients qui ont renouvelé au moins une fois la primo-prescription n’ont plus jamais renouvelé non plus….. Ce type de traitement n’est pas un traitement momentané pour une courte période…. C’est TOUS LES JOURS!

Quelles sont les causes de l’hypertension?

Dans 90% des cas, l’hypertension est dite primaire, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de causes spécifiques médicales retrouvées pouvant expliquer cette hypertension artérielle. Par contre, elle est corrélée à un certains facteurs:

  • L’âge: la tension augmente progressivement avec l’âge
  • Le surpoids: plus vous êtes en surpoids, plus votre tension est à risque d’être élevée
  • La consommation de sel: plus vous mangez salé, plus vous êtes à risque de faire monter votre tension
  • L‘inactivité physique: moins vous bougez, plus vous êtes à risque d’avoir une augmentation de votre tension
  • Le stress: ce dernier fait monter votre tension
  • Le tabac: vous êtes plus à risque de développer de l’hypertension si vous êtes fumeur
  • Le sexe: les hommes ont plus de risque de développer de l’hypertension
  • Le mode de vie: une consommation excessive d’alcool peut favoriser le développement de l’hypertension. Comme une consommation importante de réglisse… Attention, certains médicaments pris en automédication au long cours peuvent favoriser le développement d’une hypertension: corticoides, vasconstricteurs nasaux, anti-inflammatoires,

Rarement l’hypertension est secondaire à une autre maladie, c’est-à-dire que l’hypertension artérielle est une conséquence de cette maladie. Ce chapitre ne sera pas développé, car trop spécifique. Mais le bilan initial prescrit par votre médecin traitant lors de la découverte de l’hypertension permet entre autre d’éliminer certaines de ces pathologies.

Quand consulter en cas d’hypertension?

Vous devez systématiquement consulter votre médecin traitant en cas d’hypertension. Il est important de la confirmer et de la traiter. Le délai de mise en place du traitement dépendra de l’importance de votre hypertension et de la tolérance que vous avez face à cette dernière.

  • Si vos chiffres sont légèrement au-dessus de la normale, vous prenez un rendez-vous sans urgence chez votre médecin traitant. Vous pouvez même faire une automesure tensionnelle en empruntant un tensiomètre par exemple et consulter votre médecin avec les résultats.
  • Si vous avez en plus de votre tension des symptômes qui sont gênants, téléphonez à votre médecin traitant pour être vu rapidement.
  • Par contre, si vous avez des signes (décrits plus haut) pouvant évoquer une crise hypertensive compliquée, consultez en urgence ou appeler le 15.

Conclusion

L’hypertension artérielle est devenue un véritable problème de santé publique. Elle est de plus en plus fréquente, en lien entre autre avec notre mode de vie. Il est donc recommandé de dépister régulièrement l’hypertension. Ceci peut être fait par votre médecin traitant, par une infirmière ou par les pharmaciens en officine. Et dans le cas où elle est confirmée, la traiter au long cours avec une bonne observance thérapeutique permettra de diminuer votre risque cardiovasculaire. Et votre espérance de vie sera augmentée! Donc ne sous-estimez pas l’hypertension artérielle…

Mes expériences de vie et mes formations m’ont amené vers une prise en charge globale de l’humain, en soignant le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. Médecin généraliste de formation, diplômée de médecine manuelle (ostéopathie) et de soins spirituels, je souhaite que vous ayez toutes les clés en main pour une vision globale de votre santé.
Posts created 32

À lire également

Tapez vos mots clés ci dessus pour lancer la recherche

Remonter en haut