Pourquoi j’ai Mal au Dos?

Le mal de dos est actuellement notre mal du siècle! Environ 8 personnes sur 10 a eu ou aura mal au dos dans sa vie! Ce n’est pas rien! Que vous ayez mal en haut, au milieu ou en bas du dos, ces douleurs sont suffisamment invalidantes pour vous gâcher la vie. Nécessité de prendre des médicaments, d’adapter votre quotidien en fonction de vos douleurs, limitation de vos activités (professionnelles ou loisirs), mal dans vos baskets au bout d’un moment car vous ne pouvez plus faire tout ce que vous aimeriez… Bref, trop d’effets secondaires, trop d’inconfort dans votre vie… Alors pourquoi avez-vous mal au dos et que faire?

Le dos, c’est quoi?

Le dos c’est l’ensemble de votre colonne vertébrale qui part du cou jusqu’au sacrum. Votre colonne vertébrale se divise en trois grandes parties:

 

-colonne-cervicale-colonne-thoracique-colonne-lombaire-anatomie-dos-point-dans-le-dos-stress-douleur-milieu-du-dos-entre-les-omoplates-lombalgie-emotion

  • La colonne cervicale: elle se positionne sous le crâne et se trouve dans la région du cou. Elle est composée de 7 vertèbres et a une courbure concave: c’est la lordose cervicale.
  • La colonne dorsale ou thoracique: elle est composée de 12 vertèbres thoraciques qui suivent les vertèbres cervicales. Elle forment une courbure convexe, c’est la cyphose dorsale.
  • La colonne lombaire: composée de 5 vertèbres lombaires, elles font suite aux vertèbres thoraciques, et forment une courbure concave: c’est la lordose lombaire.

 

 

A côté de ces vertèbres, qui représentent l’ossature de votre dos, on distingue différents éléments indispensables au bon fonctionnement et à la mobilisation de votre dos:

  • Les disques: ce sont de petits coussinets situés entre chaque vertèbre, qui sont de véritables amortisseurs lors des mouvements de votre dos. Ils contiennent un noyau au centre (appelé nucléus) et une structure fibreuse en anneaux tout autour (appelée annulus). Il peut parfois ressortir et être responsable de sciatique.
  • Les muscles et ligaments: il y a des muscles profonds, intermédiaires et superficiels, empilés en couche, qui permettent l’ensemble des mouvements de votre colonne (extension, rotation et inclinaison). Certains muscles peuvent être contractés ou déchirés et ils seront à eux seuls responsable de douleur.
  • La moelle épinière: elle fait suite au tronc cérébral (partie inférieure du cerveau) et passent au milieu des vertèbres jusqu’en bas de la colonne. Au niveau lombaire, elle se termine par ce que l’on appelle la queue de cheval, c’est-à-dire des nerfs terminaux qui flottent et tombent dans le canal lombaire, d’où son nom de « queue de cheval ». Elle est responsable du système nerveux, donc elle commande toutes les fonctions motrices liées aux mouvements et reçoit les informations sensitives liées aux sensations (toucher, chaleur, douleur…).
  • Les nerfs: ils partent et arrivent à la moelle épinière au niveau de chaque vertèbre. Donc il est aisé de comprendre que l’atteinte d’un nerf à un certain niveau donnera des signes particuliers dans une zone particulière.

disque-intervertebral-disque-use-dos-que-faire-hernie-discale-soulager-un-ecrasement-du-disque-discopathie-hernie-discale-traitement-disque-lombaire-abime-disque-intervertebral-composition-disque-intervertebral-pince-disque-intervertebral-ecrase-pincement-discal-regonfler-les-disques-intervertebraux-hernie-discale-osteopathie

 

Quel type de douleur au dos avez-vous?

On distingue différents types de douleurs:

  • La douleur mécanique: ce type de douleur est déclenchée par le mouvement. Dès que votre corps se mobilise, en se baissant, se tournant… la douleur est déclenchée. En l’absence de mouvement, donc au repos, vous n’avez aucune douleur.
  • Une douleur de type « inflammatoire »: vous avez une douleur qui ne dépend pas de vos mouvements, elle est présente même au repos et peut parfois vous réveiller la nuit, sans que vous bougiez. Par ailleurs, dans ces contextes de douleurs inflammatoires, il n’est pas rare d’avoir des personnes dans votre famille qui souffrent de maladie inflammatoire (comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante…). Vous pouvez avoir aussi un « dérouillage »  nécessaire le matin au niveau de votre dos pour retrouver petit à petit vos amplitudes.
  • Une douleur neuropathique: c’est une douleur liée aux nerfs, qui se caractérise par des décharges électriques, pouvant être associées à des fourmillements ou engourdissements localisés dans une zone particulière, qui correspond à un territoire neurologique particulier.
  • La douleur projetée: dans ce cas-là, vous localisez votre douleur dans le dos, mais l’origine ne vient pas du dos. Par exemple, une douleur à l’oesophage ou au pancréas peuvent donner une douleur dans le dos. Ou encore une origine au niveau des grosses artères du thorax peut aussi donner une douleur dans le dos.
  • La douleur aigüe: elle se définit par un épisode douloureux qui passe une fois traité. C’est une douleur sur un moment ou une petite période donnée.
  • Une douleur chronique: elle se définit par une douleur de plus de 3 mois.
  • Et enfin, selon la localisation, on distingue la douleur cervicale (au niveau du cou), la douleur dorsale (au niveau thoracique dans le milieu du dos) et enfin la douleur lombaire (en bas de la colonne).

Les différentes causes de mal de dos

Nous pouvons classer les douleurs de dos en grandes catégories:

Les causes musculaires

Une simple contracture ou déchirure musculaire peut être responsable d’une douleur, parfois vive. Le simple lumbago correspond à un étirement des ligaments au niveau lombaire avec des contractures musculaires associés souvent secondaires. Une déchirure musculaire au niveau dorsal peut être responsable d’une douleur importante, gênant parfois la respiration et ce pendant 3 semaines!

Les causes dégénératives

C’est-à-dire liées au vieillissement. On retrouvera par exemple l’arthrose ou le canal lombaire étroit par exemple. Ce sont des déformations des vertèbres qui entrainent des douleurs et qui peuvent parfois comprimer des structures environnantes (nerfs par exemple). Cela entraîne des symptômes tout à fait explicables mécaniquement.

Les douleurs mécaniques

Elles sont liées à une modification anatomique qui entraîne une douleur lors de la mise en mouvement de la colonne. On peut citer en exemple des déformations de la colonne, comme la scoliose, ou un glissement de vertèbre sur une autre, ce que l’on appelle un spondylolisthésis.

 

spondylolisthesis-symptoms-spondylolisthesis-hereditaire-spondylolisthesis-exercices-spondylolisthesis-operation-spondylolyse-spondylolysis-spondylosis-spondylolisthesis-sport-anterolisthesis-retrolisthesis-grade-listhesis-classification-de-meyerding

 

Les causes d’origine discale

Dans ce cas-là, les douleurs sont liées au disque. Soit parce qu’il vieillit (dégénérescence discale), soit par hernie discale (le disque comprime le nerf). Elles se trouvent essentiellement au niveau lombaire, mais peuvent aussi se trouver au niveau cervical, rarement dorsal.

Les causes inflammatoires

Plutôt rares, elles sont principalement représentées par la Spondylarthrite ankylosante (SPA). Ce sont des douleurs de repos, qui réveillent parfois la nuit, qui peuvent toucher essentiellement la colonne dorsale et lombaire. Ces douleurs s’accompagnent de douleurs dans les fesses liées à une inflammation au niveau des articulations sacro-illiaques.

Les infections

Rares au niveau de la colonne, elles peuvent cependant parfois arriver. Toute présence de température avec une douleur localisée sur une vertèbre est une urgence à diagnostiquer et à traiter. Il sera important de rechercher une cause de température avec l’origine d’une bactérie: problème dentaire, souffle au coeur, morsure d’animal, piqûre de tique, notion de tuberculose….

Les causes traumatiques

Tout traumatisme ayant comme conséquence une douleur bien localisée au niveau d’une vertèbre doit nécessiter un bilan pour éliminer un tassement ou une fracture de la colonne.

Les causes malignes

On entend par « malin » toutes les pathologies cancéreuses. Dans le cas d’une pathologie cancéreuse en cours d’évolution, l’apparition de douleurs au niveau du dos devra systématiquement faire rechercher l’apparition de métastases au niveau de la colonne.

Les causes non rhumatologiques

Certaines maladies pulmonaires, cardiaques, digestives ou rénales peuvent aussi donner des douleurs au niveau du dos.

Différents signes pourront orienter vers un diagnostic

Il existe une multitude de symptômes qui peuvent orienter vers un diagnostic, responsable de douleurs lombaires. Voici une liste non exhaustive…

Une douleur déclenchée par le mouvement ou au contraire de repos, le mode d’apparition de la douleur (progressif ou brutal), de la température, une notion de traumatisme, une perte de poids ou fatigue inhabituelle, un cancer connu, un facteur déclenchant comme le port d’une charge lourde ou des mouvements répétitifs, des décharges électriques ou des engourdissements, la zone dans laquelle vous avez ces symptômes, des troubles urinaires ou pour aller à la selle, une faiblesse musculaire, une modification de la sensation au toucher, moins de sensibilité au chaud ou au froid, une déformation du thorax, une gêne pour respirer….

Les diagnostics possibles

Voici une liste des diagnostics les plus fréquents. Les maladies très rares ne sont pas évoquées ici. Il est important de souligner que dans la majorité des cas, la douleur est bénigne, c’est-à-dire qu’il n’y a rien de grave. Ceci étant, il est important d’écouter son corps et de consulter au moindre signes qui vous paraît anomal.

J’ai mal au cou….

  • Le torticolis: une contracture musculaire cervicale peut-être responsable d’un torticolis, avec une raideur, limitant les mouvements. Mais il est possible d’avoir des contractures musculaires plus basses, parfois même au niveau dorsal, pouvant donner des douleurs qui remontent au niveau du cou. C’est très fréquent chez les personnes travaillant sur un ordinateur toute la journée avec une posture pas tout à fait adaptée. La mauvaise posture et le stress au travail sont des facteurs connus de cervicalgies.
  • Une entorse cervicale: souvent liée au « coup du lapin » lors d’un accident de voiture, elle est liée à un étirements des ligaments entourant la colonne et aux contractures musculaires associées. Elle est donc d’origine traumatique.
  • L’arthrose cervicale peut suffire à déclencher des douleurs avec une limitation des mouvements. Mais elle peut aussi, par la déformation des vertèbres, comprimer une racine nerveuse (un nerf) et être responsable de ce que l’on appelle une névralgie cervico-brachiale ou entraîner un rétrécissement du canal dans lequel se trouve la moelle épinière. Dans ce cas là, il est possible d’avoir des fourmillements ou engourdissements dans les bras et les mains, une baisse plus ou moins importante de la force musculaire, des décharges électriques dans les bras.
  • La discopathie: une hernie discale cervicale peut aussi être à l’origine de douleurs dans le cou. Elle peut être associée à des signes neurologiques, comme des fourmillements, des décharges électriques dans un bras ou encore une baisse de la force musculaire.

hernie-discale-traitement-hernie-discale-operation-hernie-discale-causes-hernie-discale-exercices-hernie-discale-bilaterale-hernie-discale-stress-hernie-discale-dos-traitement-hernie-discale-signification-pathologie-discale-discopathie-protrusive-discopathie-bombante-conflit-disco-radiculaire-pincement-discal-peut-il-disparaitre-hernie-discale-invalidite-nucleus-annulus-fibrosus

 

  • Une infection: une douleur sur une vertèbre en particulier associée avec de la température doit faire suspecter une infection. C’est un diagnostic rare, mais qui existe.
  • Reste de manière anecdotique mais réelle les maladies inflammatoires et les tumeurs, qui peuvent être responsables de douleurs invalidantes.

J’ai mal au milieu du dos…

Vous retrouverez beaucoup de diagnostics identiques à ceux cités au-dessus. Mais il est important de penser à d’autres causes spécifiques pour les douleurs au milieu du dos. Les douleurs peuvent être localisées soit au niveau central sur la colonne, soit latéral, c’est-à-dire sur un côté.

Les causes rhumatologiques:

  • La déchirure musculaire: suite à un traumatisme, le muscle déchiré pourra donner une douleur sur le côté en question. La douleur se déclenchera aux mouvements et même parfois lorsque vous respirez. Elle peut durer en moyenne trois semaines, donc mieux vaut être patient…
  • Le traumatisme: une chute ou un accident peut entrainer des atteintes osseuses au niveau des vertèbres.
  • La scoliose est une déviation de la colonne dans les trois plans de l’espace qui peut aussi entrainer des douleurs, mécaniques. Il est important de la dépister tôt chez l’enfant pour la corriger rapidement. Cela évitera les douleurs adulte.

deformation-osseuse-colonne-vertebrale-mal-haut-du-dos-entre-les-omoplates-douleur-musculaire-milieu-du-dos-contracture-musculaire-dos-stress-parties-du-dos

 

  • Chez l’adolescent qui se plaint de douleur dans le dos, il est possible d’avoir une ostéochondrite de croissance. C’est un trouble au niveau des cartilages de croissance qui peut donner des douleurs et même à un stade important une déformation. Pour le dos, c’est ce que l’on appelle la maladie de Scheuermann.
  • L’infection: encore une fois, toute douleur sur une vertèbre localisée associée à de la temperature doit faire suspecter une infection de la vertèbre en question.
  • Les maladies inflammatoires: la spondylarthrite ankylosante peut entrainer des douleurs de repos et même parfois la nuit. Elles sont parfois associées à une raideur.
  • Les causes tumorales: les tumeurs peuvent donner des douleurs localisées sur la vertèbre. Elles peuvent être ce que l’on appelle « primitive », c’est-à-dire qu’elles de développent initialement au niveau de la vertèbre. Ou alors, elles peuvent être secondaires, c’est-à-dire que c’est une extension d’une première tumeur qui s’est développée ailleurs: ce sont les métastases osseuses.
  • Et enfin, la fibromyalgie peut aussi être responsable de douleurs au niveau du dos entre autre.

Les causes non rhumatologiques:

Ce sont les maladies auxquelles il faut penser, même si une douleur au dos n’est pas forcément le premier symptôme.

Il y a les maladies vasculaires, digestives, rénales et pulmonaires.

  • La dissection aortique: l’aorte est un très gros vaisseau qui part du coeur et qui descend pour donner naissance ensuite à toutes les artères de l’abdomen et des jambes. Une dissection de l’aorte, c’est lorsque la paroi de cette dernière se « déchire ». Souvent liée à de l’hypertension, c’est une maladie rare mais qui nécessite une prise en charge extrêmement rapide.
  • Au niveau digestif, un ulcère de l’estomac ou une inflammation de l’oesophage (oesophagite) peuvent donner des douleurs dorsales. Par ailleurs, une inflammation du pancréas également (pancréatite) peut aussi déclencher ce type de douleurs.
  • Certaines maladies pulmonaires pourront aussi déclencher des douleurs dorsales, plutôt latéralisées. Elles seront souvent accompagner de symptômes pulmonaires, comme de la toux ou un essoufflement (pneumothorax, pneumopathie).

J’ai mal « aux reins » ou en bas du dos

Les principales causes:

  • Le lumbago: c’est un peu comme une entorse de la cheville mais pour les ligaments du bas du dos. Il est souvent déclenché après le port d’une charge lourde ou dans un contexte de mouvements répétitifs avec une mauvaise posture ou secondaire à un faux mouvement. C’est tout le complexe ligamento-musculaire qui est mis en jeu avec des contractions musculaires réflexes, qui elles aussi entrainent des douleurs lombaires.
  • L’arthrose: très fréquente, elle est souvent une cause de douleurs inévitables à un moment donné. Elle peut parfois être associés à une sciatique, c’est-à-dire une douleur de décharge électrique avec un trajet dans la jambe bien précis. Elle peut aussi entraîner le rétrécissement du canal lombaire et donner ce que l’on appelle le canal lombaire étroit. Ceci ne touche pas les jeunes…
  • La discopathie: le disque est un coussinet amortisseur entre les vertèbres. Lorsqu’il est aplati, il peut ressortir sur le côté et comprimer la racine nerveuse, qui sera responsable d’une sciatique. La lombo-sciatique est une maladie très fréquente de nos jours.
  • Le spondylolisthésis: c’est lorsqu’une vertèbre avance sur une autre. Cela se voit sur une radiographie et peut être responsable de douleurs. Cela peut arriver à différents niveaux, mais c’est plus fréquent au niveau lombaire.
  • Et encore une fois, sans toutes les réécrire, vous pourrez avoir toutes les maladies liées à des traumatismes (fracture, tassements..), des maladies inflammatoires, des tumeurs, des infections.
  • Et enfin, les maladies rénales peuvent donner des douleurs lombaires, mais plutôt sur un côté. Par exemple un calcul rénal ou encore une infection du rein donneront ce genre de douleur.

bloquer-bas-du-dos-lumbago-lombalgie-aigue-blocage-faux-mouvement-port-de-charge-bloque-du-dos-impossible-de-se-lever-contracture-musculaire-dos-stress-lombalgie-chronique-douluer-bas-du-dos-femme-barre-dans-le-bas-du-dos-mal-de-dos-et-fatigue

 

Les facteurs favorisants

Voici différents éléments qui favorisent les douleurs dans le bas du dos:

  • Le stress et le surmenage: totalement liés, ces deux facteurs favorisent clairement les douleurs dans le bas du dos
  • La sédentarité: le fait de ne pas bouger et de rester assis toute la journée devant son ordinateur n’aide pas à limiter les douleurs lombaires. Il est important de faire une activité physique régulière pour renforcer vos muscles et faire des étirements
  • Une posture inadaptée: il est primordial de bien vous installer au travail lorsque vous travaillez sur un bureau ou d’adopter les bonnes postures lorsque vous avez un travail physique
  • Les mouvements répétitifs inappropriés: tout mouvement qui se répète (par exemple se baisser et se relever avec port de charge ou des mouvements de rotation du tronc..) entrainera à long terme des douleurs. De même que les vibrations.

mauvaise-posture-dos-exercices-bonne-posture-dos-assis-correcteur-de-posture-mal-au-dos-devant-ordinateur-bien-se-tenir-dans-un-canape-comment-dormir-avec-mal-de-dos-mauvaise-posture-consequences-posture-dos-yoga-coussin-posture-dos-exercices-posture-dos-droit-travailler-sa-posture-professionnelle-astuces-corriger-sa-posture

 

Quand consulter rapidement votre médecin traitant?

Voici les situations qui nécessitent un avis médical rapide, voire urgent selon les cas.

  • Un âge < 20 ans ou > 50 ans
  • Lorsque votre état général se dégrade, vous êtes anormalement fatigué, vous n’avez plus d’appétit, vous perdez du poids sans raison
  • Si vous avez de la temperature avec une douleur sur une vertèbre en particulier
  • Lorsque la douleur est survenue après un traumatisme (coup, accident, chute…)
  • Si vous avez un cancer connu
  • Une infection au VIH diagnostiquée
  • La présence d’une toxicomanie ancienne ou actuelle
  • Si vous avez une maladie qui nécessite ou a nécessité un traitement par des corticoïdes (anti-inflammatoires) au long cours
  • Une douleur dans le dos non améliorée par le repos ou qui vous réveille la nuit et qui nécessite de dérouiller le matin pendant un bon quart d’heure
  • Si vous perdez vos urines ou vos selles
  • Une douleur dans la poitrine ou un essoufflement important

Si vous présentez un des signes ci-dessus, consultez rapidement votre médecin traitant.

Décoder son mal de dos

Et enfin, avant la conclusion, comme toute maladie, il est toujours intéressant de vous poser la question de savoir pourquoi vous avez mal au dos à ce moment précis de votre vie. Outre les facteurs extérieurs qui peuvent jouer, vous l’avez bien vu, vous avez en vous des « facteurs intérieurs » qui vont déclencher la manifestation sur le plan physique de telle ou telle pathologie. Pourquoi des personnes différentes exposées aux mêmes facteurs extérieurs ne développent-elles pas les mêmes maladies ou n’en développent pas du tout? C’est bien la preuve qu’il y a d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte.

Ces facteurs, émotionnels, mentaux ou comportementaux, conscients ou inconscients, entrainent une dysharmonie et une dissonance qui finissent par déclencher une maladie. Apprendre à décoder votre maladie vous permettra de mieux la comprendre et de mieux la soigner afin de la dépasser.

La maladie est un signal d’alarme pour votre corps. Si votre corps vous adresse un message, il est important de le déchiffrer, de le décrypter et de le comprendre pour changer ce qui est nécessaire. Si rien ne change, votre maladie persistera. Aux mêmes stimuli, les mêmes réponses; aux mêmes moyens, les mêmes résultats. Donc à vous de découvrir le grain de sable qui gêne dans la chaussure pour pouvoir l’éliminer et reprendre votre route de la vie correctement.

Conclusion

Les douleurs du dos peuvent être liées à de nombreuses maladies et il est souvent difficile pour vous de faire la part des choses entre tout ça. En cas de douleur, prenez simplement du paracétamol à la dose adaptée pour vous et consultez votre médecin. Car au-delà du diagnostic et du traitement pour la douleur, sur le plan physique il pourra vous conseiller sur les choses à faire pour éviter que cela ne revienne. La prévention est indispensable.

etirement-dos-sciatique-etirement-haut-du-dos-etirement-dos-debout-etirement-dos-yoga-etirement-lombaire-debout-etirement-milieu-dos-etirement-dos-allongé-exercice-etirement-dos-et-jambes-etirement-dos-musculation-etirement-lombaire-kine-exercices-kine-lombalgie-etirement-sciatique-cruralgie-position-etirement-colonne-vertebrale-suspension

Et si vous êtes intéressés par des soins complémentaires, tant sur le plan physique que sur les plans émotionnels ou mentaux, ou pour vous aider à mieux comprendre votre maladie, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous pour en discuter de vive voix et réaliser un soin adapté pour vous.