desinfectant-antiseptique-desinfectant-def-desinfectant-medical-desinfectant-exemple-desinfectant-spray-desinfectant-alcool

Les antiseptiques: c’est quoi et lequel choisir?

Il n’est pas rare d’utiliser une solution pour désinfecter un bobo, une petite plaie, une morsure ou tout autre petit soucis qui entraîne une ouverture au niveau de la peau. Que ce soit de la Bétadine, du Dakin, de la Biseptine ou bien d’autres, voyons plus en détail exactement ce qu’est un antiseptique, à quoi ça sert, lequel choisir et comment l’utiliser.

Les antiseptiques

Définition d’un antiseptique

Un antiseptique est une solution qui permet de tuer ou d’arrêter le fonctionnement des bactéries, virus, champignons ou spores sur un tissu vivant. Il est utilisé pour traiter une infection déjà existante sur une peau qui présente une lésion. Son application sur la peau lésée aura un effet momentané, c’est-à-dire que l’effet de destruction des microorganismes ne durera que quelques instants.

 

Il est important de faire la différence entre l’antisepsie, détaillée ci-dessus, et la désinfection. L’amalgame est souvent fait entre les deux. Voici la principale différence. La désinfection consiste à détruire des microorganismes sur une peau saine pour éviter une infection. Contrairement à l’antiseptique qui est utilisé sur une peau déjà infectée.

Les différentes classes d’antiseptiques

Il existe un certain nombre d’antiseptiques rangés en 4 grandes classes. Pour plus d’informations pour chaque antiseptique, vous pourrez retrouvez cela sur le Vidal.

Les antiseptiques majeurs

  • Ils ont un large spectre, c’est-à-dire qu’ils peuvent agir sur un grand nombre de microorganismes
  • Agissent rapidement
  • Ils tuent les bactéries
  • Par exemple, les dérivés iodés (Bétadine), les dérivés chlorés (Dakin), l’alcool, la Chlorhexidine

Les antiseptiques mineurs

  • Ils ont un spectre étroit, c’est-à-dire qu’ils sont actif sur un nombre restreint de bactéries
  • Ils ne tuent pas les bactéries mais arrêtent leur fonctionnement
  • Par exemple, le Septivon, l’Hexomédine ou le Solubacter

Les antiseptiques intermédiaires

  • Ils ont un spectre étroit comme les antiseptiques mineurs
  • Mais ils tuent les bactéries
  • Par exemple: les ammoniums quaternaires, comme le Cetvalon ou le Sterilène

Les Produits « non antiseptiques » autres

Ils ne tuent pas les bactéries, mais pont des effets autres. C’est le cas par exemple de l’éosine, du violet de gentiane ou encore de la solution de Millian.

 

liste-des-antiseptiques-antiseptique-naturel-antiseptique-antibiotique-antiseptique-cutane-antiseptique-spray-antiseptiqueexemple-antiseptique-definition-desinfectant-antiseptique-antiseptique-plaie-desinfecter-une-plaie

Mécanismes d’action, conservation et délai d’action

Les mécanismes d’action

Ils sont variables selon le type d’antiseptiques. Mais ces derniers peuvent agir soit en tuant les microorganismes (propriétés bactéricide, virucide, fongicide et sporicide), soit en arrêtant la croissance de ces derniers. Ils agissent soit au niveau de la membrane bactérienne (comme la chlorhexidine par exemple), soit au niveau des enzymes (comme les dérivés iodés).

De plus, l’effet anti-microbien peut persister quelques temps après l’application. C’est ce que l’on appelle la rémanence. Elle dépend du type d’antiseptique utilisé. Pour l’alcool à 70° ou 90°, la rémanence est nulle, c’est-à-dire que l’effet anti-microbien ne dure pas après l’application. Pour la Bétadine, elle est de 3 heures environ et pour la chlorhexidine, elle est en moyenne de 2,5 heures.

La durée de conservation d’un antiseptique

Il est important de respecter ce temps de conservation, car une fois dépassé, l’efficacité de la substance sera de moins en moins importante.

Pour toute substance en petit flacon monodose, le conditionnement est fait pour un usage unique. donc même si vous n’avez pas fini la dosette, il faut la jeter après usage.

Pour les grands flacons multi-doses:

  • Chlorhexidine: 1 mois
  • Dérivés chlorés: 1 mois
  • Dérivés iodés: 6 mois

Les délais d’action

Ils varient en fonction du type d’antiseptique et de la concentration. Voici les données principales à connaître:

  • Chlorhexidine 2% alcoolique: 30 secondes
  • Chlorhexidine 0,5% alcoolique: 1 minute
  • Chlorhexidine 0,2% acqueuse: 5 minutes
  • Biseptine: 1 minute
  • Dérivés chlorés: 1 minute
  • Dérivés iodés (5%-10%): 1 minute

A retenir:

  • La Betadine et les dérivés chlorés ont un grand spectre d’action
  • L’alcool a une action très rapide
  • La Chlorhexidine a un effet qui dure le plus longtemps

Voici le détail de quelques principaux antiseptiques: les dérivés iodés, les dérivés chlorés et la chlorhexidine

 

desinfectant-antiseptique-lequel-choisir-desinfectant-antiseptique-cours-antiseptique-naturel-antiseptique-exemple-de-desinfectants-pour-enfants-antiseptique-pour-adultes

Les dérivés iodés

Ces antiseptiques contiennent pour bon nombre d’entre eux de la Polyvidone iodée, ce qui lui confère la couleur un peu brunâtre de ces antiseptiques. C’est toute la classe des « Bétadines ». Il existe différentes Bétadines:

  • La Bétadine Jaune: ou Bétadine Dermique 10%. Elle peut servir à l’antisepsie de la peau ou des muqueuses saines ou lésées
  • La Bétadine Rouge: ou Bétadine Scrub 4%. Elle sert à nettoyer et désinfecter une peau saine.
  • La Bétadine Bleue: c’est la solution vaginale à 10%, donc pour la muqueuse vaginale
  • La Bétadine verte: à 10% de povidone iodée, elle est utilisée comme bain de bouche dans les infections buccales et dans la suite d’opérations des dents ou gencives
  • La Bétadine alcoolique 5%: utilisée dans l’antisepsie de la peau saine

Contre-indications

  • Chez le nourrisson < 1 mois
  • En cas d’intolérance à la povidone et d’allergie à l’iode
  • A éviter chez les femmes enceintes, allaitantes, les brûlés de > 10% et chez les personnes qui souffrent d’une maladie de la thyroïde.

Ils agissent au bout d’une minute et peuvent se conserver 6 mois.

Ils sont actifs sur quasiment tout: les bactéries Gram + et Gram -, les mycobactéries, les spores bactériennes, les levures, les champignons, et les virus enveloppés.

Les dérivés chlorés

Il s’agit par exemple du Dakin Cooper stabilisé 0,5% et de l’Amukine 0,06%.

Ils ont un délai d’action de 1 minute et se conserve un mois pour le Dakin et 15 jours pour l’Amukine.

Le Dakin n’a aucune contre-indication.

L’Amukine non plus; il est seulement nécessaire de bien nettoyer et rincer la peau avant l’antisepsie.

Ils sont très actifs sur tout comme les dérivés iodés: les bactéries Gram+ et Gram-, les mycobactéries, les spores, les levures, champignons et les virus enveloppés.

La chlorhexidine

Différents types

  • Solution moussante (Hibiscrub 4%): pour le nettoyage et le traitement des affections de la peau
  • Biseptine: chlorhexidine 0,25% + ammonium quanteraniare 0,025%+ alcool benzylique 4%
  • En solution aqueuse, son application est sans douleur. Pour cette raison, elle est très utilisée chez les enfants, en particulier sous forme de spray.

Contre-indications

  • Allergie à l’un des composants
  • Neurotoxique si contact direct (cerveau, tympan, méninges)
  • Risque de passage dans la circulation sanguine si l’application est étendue, chez les nourrisson et les prématurés

Le délai d’action de la Biseptine est de 1 minute.

Elle est très efficace sur les Bactéries Gram + et Gram – et légèrement active sur les levures, champignons et virus enveloppés.

Quel antiseptique choisir?

Cela dépendra du problème, de la personne (adulte, enfant, femme enceinte…) et du risque infectieux. En effet, une plaie ouverte avec un geste chirurgical est beaucoup plus à risque qu’une peau saine avec désinfection avant une prise de sang par exemple. Que ce soit l’antisepsie ou la désinfection, les produits restent les mêmes avec leurs mêmes contre-indications. Voici un résumé pour y voir plus clair et pour simplifier les choses:

Chez l’adulte

  • Sur une peau saine, vous pouvez tout utiliser: biseptine, chlorhexidine, dakin, bétadine ou alcool, hors contre-indication bien sûr. Vous choisirez en fonction du problème:
  • Lorsqu’il s’agit d’une désinfection en prévention pour éviter le développement de germes par exemple après une égratignure: laver correctement à l’eau savonneuse pour enlever tous les petits corps étrangers possibles et appliquer de la Biseptine en spray ou du Dakin par exemple.
  • En cas de plaie ouverte, utiliser la Bétadine Jaune ou du Dakin
  • En cas de panaris, écharde ou ongle incarné, vous pouvez utiliser du Dakin. La Bétadine Jaune est possible, simplement elle colore la peau.
  • Sur les muqueuses ou sur une peau lésée, il est préférable d’utiliser un antiseptique comme le Dakin. La chlorhexidine est contre-indiquée sur les muqueuses.

Chez l’enfant

  • Sur une peau saine: avant un mois, il est possible d’utiliser la biseptine et le Dakin. Au-delà d’un mois, il est possible d’utiliser la chlorhexidine à 0,5%.
  • Sur les muqueuses, on utilisera du Dakin
  • En cas d’égratignure, après un mois, il sera tout à fait possible d’utiliser la Biseptine ou du Dakin
  • En cas de plaie ouverte, vous pourrez utiliser le Dakin
  • Et en cas de panaris ou ongle incarné, le Dakin sera également suffisant.

Dans tous les cas, avant le nettoyage de la plaie, du bobo ou de l’égratignure….

  • Il est indispensable d’avoir les mains propres. Lavez-vous bien les mains avant de nettoyer le reste
  • Vérifiez que votre antiseptique est toujours efficace (délai d’ouverture non dépassé)
  • Lavez à l’eau savonneuse votre bobo, égratignure…
  • Séchez puis appliquez l’antiseptique: privilégiez des antiseptiques en petits flacons ou en unidoses (étant donné la durée de conservation parfois faible de certains)
  • Laissez agir l’antiseptique et laissez à l’air libre un petit moment avant de poursuivre les soins de la plaie si nécessaire.
  • Évitez les associations d’antiseptiques
  • En fonction du problème, des pansements adaptés seront fait, voire une suture en cas de plaie.
  • Et vérifiez systématiquement votre vaccination antitétanique 

Conclusion

Il est donc indispensable d’avoir toujours chez soi plusieurs antiseptiques différents pour pallier à toutes les situations pour toute la famille. Et ce afin d’éviter le développement de germes ou pour traiter les microorganismes responsables de la pathologie. Si vous avez chez vous de la Biseptine, du Dakin et de la Bétadine Jaune, vous avez tout ce qu’il faut pour tout le monde!

 

 

 

 

Mes expériences de vie et mes formations m’ont amené vers une prise en charge globale de l’humain, en soignant le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. Médecin généraliste de formation, diplômée de médecine manuelle (ostéopathie) et de soins spirituels, je souhaite que vous ayez toutes les clés en main pour une vision globale de votre santé.
Posts created 29

À lire également

Tapez vos mots clés ci dessus pour lancer la recherche

Remonter en haut