hypoglycemie-definition-hypoglycemie-traitement-hypoglycemie-a-jeun-hypoglycemie-en-dehors-du-diabete-hypoglycemie-quoi-manger-hypoglycemie-symptomes-hypoglycemie-malaise-hypoglycemie-reactionnelle-stress

Qu’est-ce que l’Hypoglycémie et Comment réagir?

Le sucre ou glucose est le principal carburant de notre organisme. Nous avons donc besoin de glucose pour vivre et pour que notre organisme fonctionne correctement. Votre corps maintient un taux de sucre suffisant dans le sang pour bien fonctionner, notamment au niveau du cerveau. Ce dernier a peu de réserves en sucre et c’est son principal carburant (environ 600 Kcal par jour). Dès que le taux de sucre baisse dans le sang, c’est l’hypoglycémie. Votre corps réagit immédiatement: des hormones sont sécrétées pour aller chercher dans les réserves de glycogène afin de maintenir l’état de base.

Il est important en cas d’hypoglycémie de différencier les hypoglycémies survenant dans un contexte de diabète ou non. Cela reste des situations plus fréquentes que ce que l’on imagine, donc à ne pas sous-estimer! Environ 85% des diabétiques de type 1 et 44% des Diabétiques de type 2 ont déjà eu une hypoglycémie.

Même si cet article traite de l’hypoglycémie en général, il sera un peu plus orienté pour les personnes diabétiques.

Qu’est ce qu’une hypoglycémie?

Pour rappel, la glycémie se définit par votre taux de sucre (glucose) dans le sang.

Définition de l’hypoglycémie

Si votre taux de sucre dans le sang est bas, vous avez alors une hypoglycémie. Il existe plusieurs raisons pour déclencher cela. Dans ce cas, il y a certains symptômes à connaître et à reconnaître pour pouvoir agir en bonne connaissance de cause et répondre de manière la plus adaptée possible.

L’hypoglycémie chez les personnes non diabétiques se définit par la triade de Whipple:

  • Taux anormalement bas de sucre dans le sang
  • Symptômes liés à la baisse de glucose
  • Réversibilité de ces symptômes après la prise de sucre

C’est donc l’inverse de l’hyperglycémie, c’est-à-dire lorsque vous avez trop de sucre dans le sang. Cela peut être le reflet soit d’un prédiabète ou d’un diabète si elle dépasse 1,26 g.L à jeûn.

Valeurs seuils

Chez les personnes non diabétiques, on définit le seuil d’hypoglycémie à 2,9 mmol/L ou 0,5 G/L.

Chez les personnes diabétiques, L’ADA ( American Diabetes Association) ce seuil est placé à 3,9 mmol/L soit 0,7 G/L, car la réponse physiologique à un taux de sucre abaissé est altérée en cas de traitement anti-diabétique.

Mécanismes physiologiques

Lorsque le taux de sucre dans le sang baisse, un ensemble de réactions va se mettre en place dans votre organisme pour aller puiser dans les réserves , le glycogène, pour déclencher ce que l’on appelle la glycogénolyse pour refabriquer du sucre à partir de ces réserves. Cela peut se faire au niveau du foie ou au niveau des muscles suite à des signaux hormonaux entre autre.

Lorsque l’hypoglycémie s’installe, la production d’insuline est bloquée et d’autres hormones ont pris le relai pour stimuler la fabrication de sucre:

  • Le glucagon
  • L’adrénaline
  • L’hormone de croissance GH
  • Le Cortisol

Le cycle de la glycémie

Le taux de sucre dans votre sang va varier en fonction de vos apports alimentaires.

Lorsque vous mangez, votre pancréas va sécréter de l’insuline qui va faire diminuer le taux de sucre dans le sang pour le maintenir à son niveau de base nécessaire au bon fonctionnement de votre organisme, ni trop bas, ni trop haut, car les deux sont délétères. Lorsque le taux de sucre est bon, cette sécrétion d’insuline diminue.

Et inversement, lorsque les apports alimentaires en glucose sont faibles (repas insuffisant, jeûne…), votre taux de sucre est trop bas et votre organisme va sécréter des hormones qui vont faire remonter ce taux de sucre.

Pour une personne « normale » avec 3 repas par jour, voici le cycle attendu de votre glycémie: un pic de la glycémie après chaque repas (hyperglycémie), avec un petit pic inverse (légère hypoglycémie juste après le repas) avant récupération du bon taux.

 

cycle-glycemie-hyperglycemie-hypoglycemie-glycemie-mmol-glycemie-a-jeun-glycemie-definition-glycemie-elevee-taux-dangereux-de-glycemie-taux de glycemie-eleve-que-faire

 

Les symptômes de l’hypoglycémie

Voici les différents types de symptômes que vous pouvez ressentir lorsque vous faites une hypoglycémie:

  • Fatigue
  • Sueurs
  • Tremblements
  • Palpitations
  • Sensation de faim
  • Nausées
  • Vision trouble
  • Etourdissements
  • Somnolence
  • Pâleur
  • Anxiété
  • Maux de tête
  • Cauchemars la nuit en cas d’hypoglycémie nocturne, avec sommeil agité et maux de tête au réveil
  • Engourdissements dans les lèvres, les joues ou la langue
  • A un stade avancé d’hypoglycémie: troubles de mémoire, agitation, trouble de conscience, coma

Les causes de l’hypoglycémie

Il existe différentes explications pour les hypoglycémies. Nous distinguerons les causes chez les personnes non diabétiques et les causes chez les personnes diabétiques.

Cependant, vous pouvez ressentir aussi ces mêmes symptômes (pas toujours spécifiques d’un taux de sucre abaissé) dans d’autres cas.

Par exemple:

  • Angoisse ou tout stress psychologique ou physique
  • Hypotension
  • Malaise
  • Certains effets secondaires de traitements
  • Consommation d’alcool importante, ou autre drogue
  • Pseudo-hypoglycémie: sensation d’hypoglycémie sans avoir atteint le véritable seuil biologique. Cela touche plutôt les femmes jeunes et n’a pas de retentissement

Pour un non-diabétique

Si vous présentez des sensations d’hypoglycémie, parlez-en à votre médecin pour faire le point avec lui et évaluer la nécessité d’examens complémentaires à la recherche d’une cause plus précise.

Voici les principales causes

  • Hypoglycémie post-prandiale: juste après le repas, vous pouvez avoir une petite hypoglycémie passagère le temps de la régulation du taux de sucre
  • Hypoglycémie post by-pass (chirurgie digestive pour l’obésite)
  • Hypoglycémie auto-immune
  • Déficit hormonaux
  • Alcool
  • Prise de médicaments qui peuvent entrainer une hypoglycémie
  • Dénutrition, jeûne, régime (carence d’apports)
  • Maladies avec insuffisance d’organe: insuffisance hépatique, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque
  • Maladies aigües avec hypoglycémie: malaria par exemple
  • Tumeurs

Pour un diabétique

Une personne diabétique va avoir également d’autres causes possibles d’hypoglycémie (en plus de celles ci-dessus)

  • Traitement hypoglycémiant trop dosé: sulfamides hypoglycémiant, insuline
  • Erreur d’horaire des médicaments hypoglycémiants
  • Activité physique trop intense
  • Consommation d’alcool excessive

Parmi les personnes diabétiques, certaines seront plus à risque:

  • Les diabétiques ayant déjà fait une hypoglycémie sévère ou qui font des hypoglycémies à répétition
  • Le diabétique de type 1 diagnostiqué il y a plusieurs années, ou chez l’enfant ou avec une HBA1C < 6%
  • Les diabétiques sous insuline (au moins 2 injections par jour ou sous insuline depuis plus de 10 ans)
  • Les diabétiques de type 2 ayant comme traitements des sulfamides hypoglycémiants (glibenclamide, gliclazide) ou des glinides (repaglinide)
  • Un Indice de masse corporel  IMC < 30
  • Ceux qui ne ressentent pas les symptômes de l’hypoglycémie
  • Présence d’une atteinte des nerfs (neuropathie)
  • En cas d’insuffisance hépatique (au niveau du foie) ou d’insuffisance rénale

 

hypoglycemie-symptome-hypoglycemie-traitement-hypoglycemie-a-jeun-hypoglycemie-sans-diabete-hypoglycemie-definition-hypoglycemie-taux-hypoglycemie-malaise-hypoglycemie-severe-angoisse-hypotension-hypoglycemie-post-prandiale-hypoglycemie-apres-repas

 

Les différents niveaux d’hypoglycémie

Il existe 3 niveaux de gravité en fonction du taux de glucose dans le sang et donc des symptômes présents.

Stade léger

Le taux de sucre est légèrement en dessous du niveau de base (entre 3,9 et 3,3 mmol/L environ) et la personne est capable de réagir par elle-même. Les symptômes sont liés à la sécrétion d’adrénaline.

Stade modéré

Le niveau de sucre est un peu plus bas que le stade précédent (entre 3,3 et 2,9 mmol/L ) et les symptômes sont liés à la sécrétion d’adrénaline et de la baisse du taux de glucose au niveau cérébral. La personne se sent moins bien qu’au stade léger mais peut tout de même être capable de réagir par soi-même.

Stade sévère

A ce stade, généralement le taux de sucre est en-dessous de 2,8 mmol/L. La personne a un état de conscience altéré et elle n’est pas en capacité de pouvoir réagir par elle-même. Elle a donc besoin d’aide pour être resucrée au plus vite.

Que faire face à une hypoglycémie?

  • Le réflexe numéro un est de penser à une hypoglycémie lorsque vous avez les symptômes décrit ci-dessus.
  • Le deuxième réflexe est de mesurer votre glycémie en faisant un dextro surtout si vous êtes diabétique.
  • Le troisième réflexe est de vous resucrer et d’arrêter toute activité en cours. Les sucres pris doivent préférentiellement avoir un index glycémique élevé, être sous forme liquide et si possible réfrigéré). Ces premiers sucres donnés seront des sucres rapides.

Voyons cela plus en détail.

Pour une personne sans trouble de conscience: règle des 15/15

Pour une glycémie entre 2,9 et 3,9 mmol/L (soit entre 0,5 G/L et 0,7 G/L), prenez l’équivalent de 15g de glucides et contrôler le dextro 15 min après.

15g de glucides, cela correspond à:

  • 150 ml de jus de fruit ou boisson gazeuse (environ 2/3 d’une tasse) ou
  • Une cuillère à soupe de sucre dilué dans de l’eau ou
  • Une cuillère à soupe de miel ou de sirop d’érable ou de sirop de maïs ou
  • 3 morceaux de sucres

Au bout de 15 minutes, contrôlez le dextro.

  • Si la glycémie > 4 mmol/L (0,72G/L) et que votre prochaine prise alimentaire est dans moins d’une heure, vous attendez votre prochain repas (qui devra contenir des sucres lents)
  • Si la glycémie > 4 mmol/L (0,72G/L) et que votre prochaine prise alimentaire est dans plus d’une heure, prenez une collation contenant des glucides et des protéines. Par exemple: une tranche de pain avec un petit bout de fromage ou deux biscuit et 1/2 tasse de lait
  • Si la glycémie < 4 mmol/L (0,72G/L), reprenez 15g de glucides comme la première fois et recontrôlez 15 minutes plus tard

Pour une personne avec trouble de conscience

La personne aura besoin d’une tierce personne pour l’aider à faire remonter sa glycémie. Pour cela:

  • Mettre la personne sur le côté
  • Ne rien donner à manger ou à boire
  • Faire un dextro rapidement pour évaluer la glycémie et confirmer une hypoglycémie
  • Contacter le 15 immédiatement (ou le 112)
  • Injecter 1 mg de glucagon (Glucagen 1mg/ml) comme expliqué dans la vidéo ci-dessous
  • Pour la suite, attendre les conseils du 15

Comment éviter les récidives et quelles précautions à prendre?

Après un premier épisode d’hypoglycémie, il est important de réfléchir et de comprendre pourquoi cet épisode a eu lieu et comment faire pour éviter que cela ne se reproduise. Voici un ensemble de recommandations et de précautions pour l’avenir.

  • Tirer des leçons des épisodes précédents pour éviter de refaire les mêmes erreurs: erreur alimentaire, erreur de traitement….
  • Bien respecter les doses de médicaments prescrite par votre médecin traitant ou endocrinologue jusqu’à maintenant. Après un épisode d’hypoglycémie, il sera indispensable de revoir votre médecin pour réévaluer le traitement et le modifier si nécessaire
  • Vérifier que vous n’ayez pas d’autres médicaments pouvant entrainer des hypoglycémies
  • Bien respecter vos horaires de repas habituels et éviter tout saut de repas
  • Eviter tout changement radical alimentaire, comme un régime intense ou un jeûne, si vous avez un traitement hypoglycémiant. Tout changement alimentaire sera accompagné d’une adaptation au niveau du traitement. Parlez-en bien avec votre médecin
  • Eviter de boire de l’alcool sans prise alimentaire associée
  • Adapter son alimentation en fonction de son activité sportive prévue
  • Apprendre à connaître ce qui peut déclencher des hypoglycémies et comment réagir. Vous pouvez apprendre tout cela via des programmes d’Education thérapeutique.
  • Informer votre entourage et amis sur le fait que vous êtes diabétique et leur apprendre à faire un dextro pour mesurer la glycémie.
  • Toujours avoir sur vous une trousse d’urgence où que vous alliez avec de quoi vous resucrer, du glucagon et tout ce qui est indispensable pour une prise en charge optimale dans le cas où vous perdiez conscience.

Conclusion

L’hypoglycémie est une urgence à ne pas sous-estimer. Il est important de connaître les signes précurseurs pour réagir de manière adaptée et rapide. Ayez le réflexe « dextro », mieux vaut si piquer pour rien que de passer à côté d’une hypoglycémie.

 

Sources:

  • https://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/soins-et-traitements/hypoglycemie-et-hyperglycemie/lhypoglycemie-chez-la-personne-diabetique/
  • https://www.diabete.fr/comprendre-le-diabete/hypoglycemie/causes-et-signes-de-l-hypoglycemie?gclid=Cj0KCQjwkZiFBhD9ARIsAGxFX8DQodgaf5BRc6GXzIJwof6aVDD6ZQf9LyNSxq64ng7MG8iydYEV2_QaAsFoEALw_wcB
  • https://www.diabetes.org/healthy-living/medication-treatments/blood-glucose-testing-and-control/hypoglycemia
Mes expériences de vie et mes formations m’ont amené vers une prise en charge globale de l’humain, en soignant le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. Médecin généraliste de formation, diplômée de médecine manuelle (ostéopathie) et de soins spirituels, je souhaite que vous ayez toutes les clés en main pour une vision globale de votre santé.
Posts created 29

À lire également

Tapez vos mots clés ci dessus pour lancer la recherche

Remonter en haut